Fabian Culot

En savoir plus…

Logo Facebook
logo vidéo
logo Jeunes MR
logo Mouvement Réformateur
Programme 2010 du MR : élections législatives
Animation d'accueil
C'est du Belge !

Haut-Fourneau 6

Annonce de la fermeture de la phase à chaud de la sidérurgie : le Collectif HF6 réagit

Le Collectif HF6, réuni en urgence ce 12 octobre au soir suite à l’annonce de la fermeture de la phase à chaud de la sidérurgie à Liège, tient à faire part de sa stupéfaction et de son entière solidarité à l’égard des travailleurs d’Arcelor Mittal.

Depuis plusieurs années, le Collectif HF6 a dénoncé le non-respect, par Arcelor Mittal, des obligations environnementales pesant sur lui par l’effet du permis d’environnement qui lui a été octroyé lors de la relance du HF6 en 2007.

Jamais toutefois le Collectif HF6 n’a saisi les tribunaux, soucieux de ne pas donner de prétexte à Arcelor Mittal pour décider d’une fermeture de l’outil. « Cela n’a pourtant pas été sans difficulté pour les riverains, qui se sont sentis délaissés et grugés par les promesses non tenues », souligne Stany Goffin, fondateur du collectif et membre du Comité d’accompagnement créé par le permis d’environnement.

Aujourd’hui, l’ensemble des forces vives sérésiennes et liégeoises doivent s’unir en vue de contraindre Arcelor Mittal au respect de ses obligations sociales, environnementales, voire même morales.

Fabian Culot, conseiller communal MR et vice-président du collectif, souligne à cet égard : « J’ai été aux côtés des riverains confrontés au non-respect par Arcelor Mittal de son permis. Je serai de la même manière aux côtés des travailleurs confrontés à l’annonce de la fermeture définitive de la phase à chaud. Le Collectif a d’ailleurs toujours souligné qu’une entreprise qui n’a pas de scrupule à ne pas respecter son permis et à mépriser les riverains de ses installations n’aura, aujourd’hui ou demain, aucun scrupule pour mettre fin à ses activités et licencier son personnel. Dans un cas comme dans l’autre, c’est inacceptable, et les Sérésiens vont devoir payer deux fois ».

Quant au président du Collectif HF6, Lucien Delchambre, il souligne : « Le Collectif HF6 est plus que jamais prêt à unir ses forces avec celle des travailleurs afin que, tous ensemble, nous puissions surmonter cette nouvelle épreuve pour la sidérurgie liégeoise, par la voie du dialogue ou de la négociation avec Arcelor Mittal si c’est encore possible, ou par voie judiciaire si c’est nécessaire ».

Contact : Fabian CULOT – 0496/65.76.95.

Haut Fourneau 6 – Communiqué de presse

Logo HF.6

COMMUNIQUE DE PRESSE

Réactions du Collectif  sur le  Permis d’environnement  du HF6

IL N’EST PAS QUESTION D’OPPOSER LE DROIT A L’EMPLOI  ET LE DROIT A LA SANTE MAIS DE TROUVER UN EQUILIBRE  ENTRE LES DEUX POUR LE BIEN DE TOUS

Le contexte est difficile et les décisions se prennent à un autre niveau  que le leur  mais les riverains du HF6 – dans le cadre précis du permis d’environnement octroyé par le Collège des Echevins de Seraing  ce 19/12-  souhaitent aussi s’exprimer.

Ils rappellent que VIVRE à côté d’un Haut Fourneau n’est pas un choix. Et que s’ils respectent le droit à l’emploi de chacun, ils ne veulent pas être de potentielles victimes silencieuses.

Ils veulent que la réouverture du site se fasse dans les meilleures conditions pour tous : travailleurs et riverains.

Après un examen attentif de ce permis long de plus de 100 pages, le Collectif se montre tout d’abord satisfait de constater que les demandes qu’il a formulées dans le cadre de l’enquête publique soient rappelées en préambule du document.

Il constate que, conformément à ce qu’il avait souligné, les autorités consultées et le Collège communal admettent que « la réouverture du haut fourneau n°6 compromet la reconversion (dans son phasage initial), qu’il modifie le planning de reconversion des sites proches », mais aussi qu’il convient de «  réévaluer la compatibilité de l’établissement industriel avec les projets urbanistiques les concernant ».

Malheureusement, le Collectif constate que ces réserves ne sont pas concrétisées par des dispositions particulières dans le dispositif du permis.

Le Collectif  regrette par ailleurs que les améliorations relatives aux nuisances fondamentales, comme le bruit, les rejets dans l’atmosphère et dans l’eau voient leur entrée en vigueur postposée après la réalisation d’études complémentaires.

Dès lors, le Collectif sera particulièrement vigilant aux délais prescrits par le permis et à la réalisation effective des  améliorations techniques que ces études prescriront et qui, seules, permettront que le HF6 respecte les normes environnementales actuellement en vigueur.

Le Collectif se félicite par contre de la création d’un comité d’accompagnement. Le Collectif  exprime sa volonté d’y être largement représenté  et que les réunions se fassent dans la concertation (ordres du jour, délibérations et communications).

Dans ce cadre, le Collectif a décidé de ne pas introduire de recours à l’encontre du permis délivré. Non que ce permis le satisfasse, mais bien par respect pour les travailleurs d’une part, et par souci de ne pas interférer dans les négociations actuellement en cours portant sur les quotas de CO2 d’autre part.

Si le HF6 redémarre, le Collectif compte par conséquent sur l’intégrité de chaque acteur afin que les améliorations imposées par le permis soient d’application dès le redémarrage pour celles imposées dès  aujourd’hui, et dans le délai le plus rapproché possible pour les autres.

Le Collectif introduira toute action qu’il jugera utile pour que les prescriptions du permis délivré soient à tout le moins respectées et effectives.

Dans ce cadre, le Collectif souhaite rencontrer le Bourgmestre et le directeur liégeois de la phase à Chaud afin de débattre des questions que les riverains continuent à se poser, et d’obtenir des éclaircissements sur les mesures concrètes qui vont être mises en œuvre par ARCELOR MITTAL consécutivement à la délivrance du permis d’environnement, et plus particulièrement des conditions qu’il prescrit en vue d’améliorer la protection de la santé, de l’environnement et du cadre de vie général autour du haut fourneau 6.