Fabian Culot

En savoir plus…

Logo Facebook
logo vidéo
logo Jeunes MR
logo Mouvement Réformateur
Programme 2010 du MR : élections législatives
Animation d'accueil
C'est du Belge !

Interview Piccolo

FACE A FACE

Elections législatives anticipées oblige, ton PiccoloMR a chamboulé son programme pour donner la parole à deux jeunes qui ont à peine le demi-siècle à eux deux… Et surtout qui sont candidats  Jeunes MR pour le scrutin du 13 juin prochain ! Rencontre croisée avec Anne Feron10ème candidate effective à la Chambre pour le Hainaut — et Fabian Culot 7ème candidat effectif à la Chambre pour Liège.

JEUNES ET POLITIQUE

  1. La politique, tu es tombé dedans comment ?

Tout seul en tout cas ! Personne dans mon entourage n’en faisait. Mais en vivant à Seraing depuis ma naissance, j’ai toujours été révolté par l’importance de la pauvreté, le peu d’initiatives des politiques pour reconvertir la région liégeoise, et pourtant, le soutien quasi inconditionnel qu’une partie de la population semblait apporter systématiquement au même parti.

  1. Entre quatre yeux, c’est facile d’être jeune en politique ?

En soi, ça devrait être plus simple d’être jeune et beau que vieux et con. Mais parfois la jeunesse fait peur, elle dérange, il y a des réticences naturelles à l’écouter, dans tous les domaines de la société d’ailleurs. Alors, il faut convaincre que l’on mérite d’être écouté, pas parce que l’on est jeune, mais par la qualité de ce que l’on dit.

  1. Se présenter aux élections, c’est une première pour toi ?

Oh que non… Ce sera la 6ème fois déjà ! Deux fois aux communales, une fois aux provinciales, et deux fois aux régionales.

  1. Faire confiance aux jeunes en politique, c’est (de plus en plus) rare ?

Je pense que la parité homme-femme sur les listes a favorisé l’émergence de nombreuses jeunes femmes, et c’est fort bien. Elle a par contre freiné les jeunes hommes, car les places masculines étaient évidemment occupées par les élus sortants, plus âgés. Aujourd’hui, le changement de génération se prépare. Il faut donc rappeler que les hommes de notre génération ont aussi leur place en politique, et qu’on peut leur faire confiance. En fait, il faut éviter de créer une discrimination inversée !

EN CAMPAGNE (ELECTORALE)

  1. On le sait, la campagne sera brève et intense. Sur quels thèmes vas-tu faire campagne ? Et pourquoi ? Et de quelle manière ?

On m’a souvent conseillé dans mes campagnes précédentes de créer un slogan en jouant sur mon nom de famille. J’ai toujours refusé, estimant que le message politique méritait plus qu’un jeu de mots. Cette fois par contre, j’accepte d’ajouter le jeu de mots au fond, parce que la campagne est très courte et qu’elle doit donc marquer rapidement. J’ai donc opté pour « osez du culot pour la Belgique ! ». D’ailleurs, on ne règlera nos problèmes communautaires qu’avec du « culot », de l’originalité, en bousculant les convenances. Les solutions belges ont toujours été marquées par leur originalité, parce que l’on a osé faire ce que l’on ne faisait nulle part ailleurs au monde…

  1. Plusieurs sondages prédisent un taux d’absentéisme important pour ces élections ? La faute à qui ? Et surtout comment faire pour inciter les citoyens — et surtout les jeunes citoyens — à se rendre aux urnes ?

La responsabilité. C’est une valeur libérale essentielle. On ne peut pas sans cesse critiquer ceux qui agissent, qui entreprennent (en politique ou ailleurs), tout en restant spectateur. S’abstenir, c’est renoncer. Quand on est jeune en particulier, on ne renonce pas, on se bat pour ses idées. Dans nos régions il ya 70 ans, ou aujourd’hui dans de nombreux endroits au monde, dans des circonstances bien plus dramatiques que celles que nous connaissons, des jeunes se sont battus et se battent encore pour défendre leur liberté. Renoncer à défendre la nôtre est en luxe dangereux et très égoïste.

  1. Sur quel adversaire n’as-tu pas envie de tomber nez à nez sur les marchés ?

L’expérience m’a appris qu’il n’y a rien de pire en politique que de stigmatiser une personne sans en expliquer les raisons…

  1. L’adversaire politique qui n’en sera pas un lors de cette campagne parce que c’est un ami ?

Je ne vois pas. J’ai de bons contacts avec les autres candidats des autres partis, de là à dire qu’ils sont mes amis… Ce sera différent aux élections communales. A ce niveau, on connaît bien mieux les candidats.

  1. Allez si tu devais glisser un p’tit conseil à ton (ta) voisin(e), ce serait lequel ?

Vote selon tes convictions, pas par stratégie. Je suis en effet fort étonné du nombre de personnes qui me disent « j’ai envie de voter pour X, mais puisque Y semble en difficulté, je vais voter pour lui ». Puis, quand Y gagne, on se plaint !

ET APRES ?

  1. Tu le sais, les prochaines négociations seront institutionnelles ou ne seront pas. Ton secret pour régler BHV ? Ou plus largement, de quelle Belgique rêves-tu dans les années à venir ?

L’accès de tous les Belges à toutes les administrations dans une des trois langues nationales. Le droit d’être jugé dans sa langue où que l’on habite (mais en se déplaçant évidemment vers la juridiction compétente). Une circonscription fédérale unique pour que les politiques du nord fassent aussi campagne au sud et inversement. Utopique ? Non, simplement belge.

  1. Devant ta glace, ça t’est déjà arrivé de t’imaginer à la Chambre des Représentants ? Ton action, elle pourrait se résumer à quoi ?

Oui…l’imagination est le propre de la jeunesse ! Quant à mon action, je voudrais qu’elle contribue à ce que les Belges, du nord comme du sud d’ailleurs, réapprennent à s’intéresser à ce qui les entoure. Si le monde est un village, la Flandre et la Wallonie ne peuvent pas devenir deux îles. Nous avons besoin de nous redécouvrir une identité et de nous enrichir par les expériences et les cultures qui nous entourent. On ne voit pas le monde de la même manière selon qu’à 25 ans on a jamais quitté sa province, ou que l’on a voyagé et participé, par exemple, à des programmes comme Erasmus. Tous les jeunes devraient pouvoir profiter de cela. C’est un investissement public fondamental pour notre avenir commun.

Poster un commentaire